Être retenu pour passer un entretien c’est déjà une petite victoire ; il s’agit ensuite de pouvoir transformer l’essai lors du « face à face » et de marquer, en bien, l’esprit du recruteur ! Et là ça se corse, car en général les candidats à un même poste ont souvent des CV similaires surtout si c’est un jeune. Le candidat va devoir se différencier des autres grâce à sa personnalité, à comment il se vend et aussi grâce à ce qu’il fait de son temps libre, via ses loisirs.  

Voici quelques conseils pour mettre en valeur vos passions, vos hobbies et vos centres d’intérêts auprès des recruteurs.

Du côté du recruteur

Il ne faut surtout pas oublier qu’un futur employeur mise avant tout sur un être humain ! Les compétences techniques sont importantes et capitales pour intégrer l’entreprise certes, mais votre profil pourra l’intéresser d’autant plus s’il constate que vous êtes quelqu’un d’équilibré avec des activités et loisirs en dehors du monde du travail ; il voudra savoir et découvrir qui vous êtes réellement et pourra se projeter sur votre personne au sein de l’équipe que vous pourriez rejoindre.

Avant d’aller en entretien, préparez votre « soubik » de loisirs

Les jeunes suivis en mission locale font souvent cette maladresse de ne lister vaguement quelques activités sans plus de détails. Par exemple : « Sport » « Cinéma » « Informatique ».  Lé dommage oté ! Un loisir est TOUJOURS INTERESSANT quand on donne quelques précisions et qu’on comprend pourquoi un jeune est passionné par une telle ou telle activité. Pour en parler et mettre en valeur vos loisirs, sans qu’ils n’occultent votre parcours professionnel et vos compétences on vous donne quelques astuces.

Faites une liste !

Rien que pour vous ; au moins elle vous servira tout au long de votre carrière. Même si vos activités vous semblent inintéressantes listez l’ensemble de vos passions et centres d’intérêts : que ce soit votre petite habitude d’aller marcher sur le front de mer de bon matin le week end ; jouer à des jeux vidéos de course automobile ou plutôt d’aventure ; préparer le carry avec mémé le dimanche… bref autant de petites activités qui vous tiennent à cœur et qui en disent beaucoup sur vous.

Chaque activité développe des aptitudes, détaillez-les !

Eh oui, lorsque nous pratiquons un passe-temps on peut déduire certains traits de caractère chez une personne et avoir des aptitudes précises. Par exemple, si vous êtes bénévole dans une association c’est bien la preuve que vous avez des capacités à travailler en équipe et gérer des projets en groupe. Jouer à des jeux vidéos de course automobile met en valeur vos capacités cognitives, par exemple votre concentration, votre prise de décision rapide face à un obstacle. La cuisine c’est la tradition, les valeurs familiales et la créativité… Bref vous l’aurez compris, l’objectif est de formaliser vos compétences techniques et vos soft-skills (savoir-être) qui peuvent être transposés à l’emploi que vous visez !

 

Vignette Article conseil

 

Renseignez-vous sur la culture de la structure dans laquelle vous postulez 

Tentez d’identifier les causes qu’elle soutient (pour cela suivez les pages Linkedin des entreprises convoitées, vous trouverez des informations importantes) ; La structure sponsorise-t-elle des événements sportifs ou un événement chaque année ?  Participe-t-elle à des salons, forums etc  Ces informations permettront d’orienter vos choix lorsque le moment sera venu d’évoquer vos loisirs avec le recruteur.

Parlez de vos loisirs avec passion : oui ! Mais n’en faites pas des tonnes non plus !

Restez-vous-mêmes et authentiques. Lorsque vous évoquerez vos loisirs ne vous laissez pas trop emporter par la passion ; tout doit être dit en délicatesse et honnêteté. Que vous vous montriez animé par vos centres d’intérêts aura un impact positif sur le recruteur. N’hésitez pas à donner des anecdotes et des exemples pour appuyer vos dires.

Les passions et les activités lé gadiamb, mais gardez en tête l’articulation avec la vie professionnelle

Montrez-vous rassurant sur le temps alloué à vos centres d’intérêts ; la pratique se fait le soir ou le week end … Le but est de convaincre votre futur employeur que vous êtes une personne équilibrée, organisée et que vos passions sont des « bonus » et non des freins à votre emploi.

En revanche ne vous inventez pas une vie (à 1 euro) avec des loisirs imaginaires : comme faire du delta-plane au-dessus du piton de la fournaise. Les mensonges sur vos loisirs ou sur votre parcours professionnel d’ailleurs sont à proscrire absolument, car en plus c’est facilement vérifiable.

Enfin le meilleur conseil qu’on puisse vous donner est de rester spontané, et de vous montrez sous votre meilleur jour !