C'est à l'occasion du "Tournoi de l'Avenir" qui s'est déroulé à l'Université de la Réunion vendredi 28 février 2020, que plusieurs dizaines de jeunes issus des QPV* du secteur nord se sont retrouvés le temps d'une journée, placée sous le signe du sport et de la détente.

Au programme : des ateliers, des jeux ludiques (jeux de tir "Nerf", la tour infernale, escape game), la découverte du futsall, sans oublier la rencontre avec quelques partenaires pour évoquer l'accès aux différents parcours de formation...

Ces jeunes ont été repérés par le réseau PSAD (Plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs) et ses partenaires.

L'idée étant de créer du lien avec les jeunes dans un lieu convivial, hors de leur environnement et sortir des rapports officieux habituels avec les institutions.

Il s'agit de la première "activité de terrain" et de proximité de TAOIR** (Action collaborative et concrète de l'appel à projets "Repérer et mobiliser les publics invisibles" - publication d'un article à ce sujet à venir prochainement)

Rencontres, échanges, renforcement des liens, renforcer... Sous les yeux bienveillants des partenaires (cf affiche en bas de page), les jeunes ont réalisés de belles performances, boostés par des encadrants survitaminés (Vertusport by Gesarun, l'équipe d'animation événementielle : Lolipop et Unir OI représentant de la Ligue Réunionnaise football)

Retour en vidéo sur cette journée :

 

Une action rendue possible grâce au soutien et à la présence de nombreux partenaires institutionnels, financiers et acteurs de terrain, s'inscrivant pleinement dans le cadre du "Plan d'Investissement Compétences" -PIC-. 

Ces actions de proximité donnent ainsi un nouvel élan aux pratiques existantes du repérage des NEET (personnes "ni en emploi, ni en études, ni en formation). Plusieurs actions de ce type sur le terrain, seront renouvelées dans le cadre de l'appel à projets national "repérer et (re)mobiliser les 16-29 ans (ou moins jeunes) passant sous les radars des institutions publiques".

Organiser cette journée est aussi l'occasion de renforcer la connaissance des acteurs pouvant proposer des solutions aux jeunes, de les "capter" avec des actions concrètes et adaptées pour surmonter leur défiance qu'ils peuvent avoir vis-à-vis des institutions.

 

Un "D.A.E.U" pour des études supérieures

Bon nombre de personnes a cette idée que ceux sortis du système scolaire ne peuvent pas aller à l'université...

Il y a pourtant un moyen à relayer autour de vous : L'université de la Réunion via l'institut de l'illétrisme, propose un D.A.E.U (Diplôme d’Accès aux Études Universitaires).

Il s'agit d'une véritable seconde chance pour tous ceux qui ont quitté le système scolaire avant l'obtention du baccalauréat. C'est ainsi la possibilité de "raccrocher", de reprendre un circuit scolaire ou d'études et ce, dans un contexte plutôt favorable avec une pédagogie adaptée, centrée sur les besoins de l'étudiant, pouvant ensuite accéder à un niveau supérieur de qualification.

C'est ce que nous explique Jasmine Dijoux, directrice de l'institut de l'illétrisme à l'Université de la Réunion dans cette vidéo :

 

*QPV : Quartiers prioritaires de la politique de la ville - (de Sainte-Suzanne à Saint-Denis en passant par Sainte-Marie)

**TAOIR : Lauréat de l'appel à projets "Repérer et mobiliser les publics invisibles", projet porté par l'ARML dans le cadre d'un consortium associant les Missions Locales Sud, Est et Nord de l'île.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Affiche partenaire FUTSAL-JPEG.jpg)Affiche partenaire FUTSAL-JPEG.jpg[ ]1579 Ko