La crise sanitaire a des conséquences économiques aggravées pour les jeunes de notre territoire. Pour certains, ils n’ont pu achever leur formation. Pour d’autres, ils arrivent sur un marché du travail frappé par la crise économique et sociale.

C’est pourquoi le gouvernement a lancé à la mi-2020, le programme #1jeune1solution en réponse aux difficultés rencontrées par ces jeunes (au niveau de l’emploi) mais aussi aux besoins des entreprises.

L’action de l’Etat pour protéger l’avenir de nos jeunes est guidée selon trois axes :

  1. Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle.
  2. Orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et métiers d’avenir;
  3. Accompagner 300 000 jeunes éloignés de l’emploi en construisant des parcours d’insertion sur mesure.

Un plan qui résulte d’échanges accrus les partenaires, les élus locaux, les entreprises, les associations de jeunes et l’Etat, l’objectif est de ne laisser aucun jeune sur le bord du chemin et lui apporter une solution. Côté entreprises, il s’agit de les soutenir pour qu’elles fassent confiance à la jeunesse en misant sur leurs talents.

Le plan est en plein déploiement où des parcours vers l’emploi sur mesure sont construits pour répondre à un plus grand nombre de jeunes dans le besoin.

Parmi les solutions : le Parcours Emploi Compétences (PEC) déployé pour les employeurs NON-MARCHAND et l’accompagnement intensif des jeunes par les missions locales (Garantie jeunes et PACEA) et Pôle emploi (accompagnement intensif jeunes) qui est renforcé.

Concernant la formation, certaines qualifiantes ou pré-qualifiantes sont désormais proposées aux jeunes sans qualification ou en échec dans l’enseignement supérieur dans les secteurs :

- du numérique, 
- de la transition écologique,
- de l’industrie agro-alimentaire
- du tourisme ainsi que dans les métiers des soins et de la santé.

Par ailleurs, des parcours individualisés sont proposés aux décrocheurs scolaires ayant entre 16 et 18 ans etc (Obligation de formation voir article précédent : https://missionlocalenord.re/actu-dossiers/actualites/9-formation/971-a-chacun-sa-solution-avec-un-nouveau-numero-gratuit-0-800-122-500)

Dans ce contexte, par décret du Président de la République, monsieur Gilbert Manciet a été nommé sous-préfet chargé de mission à la relance auprès du préfet de l’île. Il gère la territorialisation du plan France Relance à la Réunion.

Le 23 juin 2021, il s’est rendu à la SASSE des Camélias, et, après une présentation de la structure et des dispositifs d’accompagnement, a rencontré quelques jeunes aux parcours d’insertion variés (Garantie Jeunes, alternance, en CDD, Erasmus+, en contrat PEC, CREACTIF etc)

 

Vous devez accepter les cookies Marketing pour voir la vidéo Youtube.