Le Centre de Formation d’Apprentis de Sainte Clotilde a tenu il y a quelques jours, une matinée d’informations concernant les formations en apprentissage sur les métiers de coiffeur(se) et d’esthéticien(ne). Quelques jeunes accompagnés par la Mission Locale Nord sont venus découvrir ces filières.

On plante le décor : malgré les travaux sur le site, l’accueil des visiteurs est convivial. Tour de table pour se présenter, un jus de fruit et la présentation générale peut commencer : elle est effectuée par le directeur du centre en personne, Richeville Melchior. Avec les jeunes, il évoque l’apprentissage dans sa globalité, les différentes étapes, les diplômes concernés et le salaire d’un apprenti. Sans oublier la parenthèse sur les travaux de rénovation du centre, qui sont en cours jusqu’à l’horizon 2021: on y apprend que deux salons de coiffure ainsi qu’un cabinet dédié à l’apprentissage esthétique seront aménagés.

Pour les futurs apprentis, à coups sûrs, vous serez dans des locaux rénovés à neuf avec du matériel de haute technicité.

La présentation effectuée, le groupe, mené par Philippe Mathieu assistant éducatif du CFA de Sainte Clotilde, découvre l’atelier de coiffure où enseigne Lucie Hoareau. Et si le jeune franchit la porte d’un CFA c’est qu’il est sûr de son choix : « Passer par la voie de l’apprentissage, c’est apprendre un métier, on ne vient pas au centre de formation comme on va à l’école. L’apprenti va être en situation d’entreprise c’est important… Et il faut que le jeune en ait conscience, il ne vient pas faire passer le temps et perdre 2 ans !  »

On retrouve quasiment le même discours dans la filière « Esthétique » avec la professeure qui nous accueille, madame Sylvie Phocion. (En s’adressant aux jeunes) : « Il faut que vous soyez motivées, vous vous engagez dans cette voie pour apprendre un métier… Un beau métier ! Des débouchés il y en a, il faut montrer que vous en voulez. Avec l’équipe pédagogique on est là pour vous former et vous aider, mais n’oubliez pas une chose le savoir-être est primordial

 

1 Coiffeur

 

Le métier de coiffeur

C’est un métier qui attire beaucoup de jeunes, pour de nombreuses raisons : cela passe par la créativité mais aussi le contact humain, ou bien les possibilités réelles de construire un avenir de gérant d’entreprise. Les jeunes optent pour l’apprentissage afin de devenir coiffeur : cela permet en effet d’apprendre la théorie en centre de formation et de mettre en pratique, les connaissances acquises en entreprise.

Maîtrise du matériel de coiffure, techniques de coupe, colorations, brushing, permanentes… L’apprenti coiffeur, tout au long de son cursus, se dote de solides bases techniques tout en développant son sens du conseil afin de répondre au mieux aux envies de ses futurs clients.

Le métier d’esthéticien(ne)

On peut exercer cette activité dans de nombreux lieux : instituts de beauté, spas, thalassothérapies, parfumeries ou encore en parapharmacies. Sa principale mission ? Aider les femmes et les hommes à se mettre en valeur et à s’embellir. Dans un cadre confortable et de détente, le professionnel en esthétique prodigue des soins du visage et du corps et donnent des conseils sur l’hygiène de vie.

La biologie, la cosmétologie, la technologie des appareils et des instruments, la vente des produits etc feront parties de vos cours spécialisés suivis en centre.

 

Soin peauIllustration

Les différentes formations 

Pour devenir apprenti dans l’une ou l’autre filière il faut être âgé de 16 à 29 ans révolus au début du contrat d’apprentissage.

Le diplôme de base est le CAP – Certificat d’Aptitudes Professionnelles – réalisé en 2 ans de formation en apprentissage, permettant de travailler en tant que coiffeur, employé dans un salon.

Possibilité de poursuivre pour obtenir le BP – Brevet Professionnel – qui est quant à lui, bouclé en 2 ans de formation en apprentissage. Ce brevet complète les compétences techniques acquises en CAP et il permet à l’apprenti coiffeur ou à l’apprenti esthéticien(ne) à avoir des aptitudes de manager et de gestionnaire.

Enfin, d’un niveau III (comme le BTS), après avoir obtenu le BP, l’apprenti peut également viser le Brevet de Maîtrise qui s’obtient en deux ans. Cette formation prédispose l’apprenti à gérer des postes avec de nouvelles responsabilités (l’enseignement par exemple), les notions en administration, en gestion et en comptabilité lui étant enseignées.

Le contrat d'apprentissage est rémunéré jusqu'à un certain pourcentage du SMIC. Plus d’infos sur le salaire de l’apprenti 2019 en consultant les liens ci-après :

Pour la coiffure : http://bit.ly/2ZIAuCC

Autre : http://bit.ly/2Lg6vy5

Le rythme de l’apprentissage est en général une semaine en CFA et deux semaines en entreprise. Cette alternance permet aux employeurs d'avoir une approche globale du salarié potentiel.

 

4 PateCire

 

 

Recherche d’une entreprise pour son apprentissage

Tout part de l’entreprise qui acceptera de vous intégrer à son équipe pour votre apprentissage. C’est le socle essentiel puisque c’est la condition sine qua non pour devenir apprenti.

Sans entreprise et l’engagement formel d’un maître de stage, le CFA ne peut pas valider une inscription. Selon les apprentis rencontrés c’est l’étape la plus « difficile », mais également la plus formatrice pour l’après. « Une étape qui permet de se confronter aux aléas du marché de l’emploi selon le secteur concerné, la concurrence est rude entre les futurs apprentis et les meilleurs sont choisis par l’entreprise » insiste Richeville Melchior.

Il faut donc se démarquer, et être méthodique dans sa recherche, mais pas seulement selon Sylvie Phocion « Pour être efficace il est indispensable d’être bien armé avec un CV une lettre de motivation qui comporte un titre… Que l’entreprise sache pour quel métier vous postuler et surtout sans faute d’orthographe. Se présenter à un patron ne s’improvise pas. L’attitude est importante, l’aspect professionnel soigné de la candidate aussi, soyez à l’heure, ce sont des règles ou plutôt des conseils de base qu’il convient d’appliquer ».

Au Centre de Formation d’Apprentis de Sainte Clotilde, 104 contrats d’apprentissage toutes filières confondues ont été signés depuis le début de l’année à la fin du mois d’avril 2019.

 

 

Voir l'espace pro

46 offres d'emploi en ligne

18/07/2019 | ELECTRICIENS H/F
18/07/2019 | MECANICIENS H/F
La liste des offres est actualisée automatiquement toutes les 24h.