Il y a des clichés qui ont la vie dure. Quand on dit « Alternance », tout le monde pense « Ah c’est pour faire un CAP dans un domaine manuel !? »  Et pourtant, ce n’est pas que ça, car bien d’autres domaines sont représentés dans la filière. Choisir la voie de l’alternance c’est aussi étudier afin de préparer des diplômes à partir du CAP jusqu’à BAC+5.
A qui cela s’adresse ? Tous les jeunes souhaitant apprendre « en faisant » et qui sont prêts à s’investir. Pour appuyer ce propos, nous allons dans cet article « démonter » certains clichés de l’alternance… Cela pourrait réconcilier quelques-uns d’entre vous avec ce type de formation, non ?!

 

« L’alternance est une voie de garage »

Les formations en apprentissage ne sont pas uniquement un « plan B » pour les élèves qui ont échoué dans le système scolaire classique. Les cursus en alternance s’adressent à des jeunes qui sont motivés, prêts à s’investir pour apprendre « en faisant », l’avantage et non des moindres c’est que l’apprenant ne paye pas sa formation, mais il perçoit une rémunération tout en acquérant de l’expérience professionnelle.
Une fois le titre ou le diplôme obtenu, vous entrez souvent plus facilement dans le marché de l’emploi que les élèves ayant suivi la voie traditionnelle.

« L’alternance c’est pour faire des métiers manuels »

Coiffeur, boulanger, fleuriste, menuisier etc, l’apprentissage prépare certes à de nombreux métiers manuels, mais pas seulement ! Vous pouvez vous former en alternance aux métiers du conseil, de l’ingénierie, de la gestion ou encore du numérique.
D’ailleurs ne croyez pas que les métiers dits "manuels" ne font pas travailler le cerveau : avant de composer un bouquet ou de cuisiner un plat, il faut d’abord penser à leur conception ! Le geste parfait s’apprend au contact d’un professionnel aguerri, d’un maitre d’apprentissage qui vous transmet son savoir-faire, son expérience et sa passion du métier. En bref, quasiment tous les secteurs d’activités proposent aujourd’hui des parcours en alternance.


« En alternance, on est mal payé(e) »

Vous êtes payé pour étudier, vous ? Parce que les alternants, oui ! Si on s’en tient aux chiffres indiqués sur le site de référence « alternance.fr" (mis à jour le 02 janvier 2020) :

En contrat d’apprentissage, la rémunération minimum se calcule en pourcentage du Smic (1521,22 euros) et dépend de votre âge et de votre année d’études.

En 1ère année :
- La rémunération est de 410,7 euros pour les moins de 18 ans (27% Smic)
- La rémunération est de 654,1 euros pour les 18 à 20 ans (43% Smic)
- La rémunération est de 806,2 euros pour les 21-25 ans  (53% Smic)
Ceux qui démarrent en apprentissage entre 26 et 29 ans touchent le Smic soit 1522 euros.

En 2ème année :
- La rémunération est de 593,3 euros pour les moins de 18 ans (39% Smic)
- La rémunération est de 775,8 euros pour les 18 à 20 ans (51% Smic)
- La rémunération est de 927,9 euros pour les 21-25 ans  (61% Smic)
Ceux qui démarrent en apprentissage entre 26 et 29 ans touchent le Smic soit 1522 euros.

En 3ème année
- La rémunération est de 836,7 euros pour les moins de 18 ans (55% Smic)
- La rémunération est de 1019,2 euros pour les 18 à 20 ans (67% Smic)
- La rémunération est de 1186,6 euros pour les 21-25 ans  (78% Smic)
Ceux qui démarrent en apprentissage entre 26 et 29 ans touchent le Smic soit 1522 euros.
Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, il faut savoir que le salaire d’un apprenti dépend aussi du niveau de qualification.

Niveau inférieur au Bac Pro :
- Moins de 21 ans, 836,7 euros  (55% du Smic)
- De 21 à 25 ans 1064,9 euros (70% du Smic)
- 26 ou plus : La rémunération (brute) d'un salarié de 26 ans ou plus ne peut pas être inférieure ni au Smic (1 522 € mensuels) ni à 85 % de la rémunération minimale prévue par
les dispositions conventionnelles applicables dans l’entreprise.

Niveau égal ou supérieur au Bac Pro :
- Moins de 21 ans, 988,8 euros  (65% du Smic)
- De 21 à 25 ans 1216,9 euros (80% du Smic)

Attention, si vous possédez un baccalauréat général, vous ne pourrez pas prétendre à la même rémunération qu’un Bac Professionnel. Votre rémunération sera donc de 55% ou 70% du SMIC en fonction de votre âge. Si vous avez 26 ans ou plus de 26 ans, votre rémunération ne pourra pas être inférieure au SMIC ou à 85% du SMIC en fonction de la convention de votre entreprise.


"Un apprenti n’a pas de vacances"

Ce qui est vrai, c’est que vous aurez moins de vacances que vos camarades qui étudient sous statut scolaire. En contrat d'apprentissage ou de professionnalisation, vous devenez un(e) salarié(e) à part entière. Mais comme pour toute personne qui débute dans un nouvel emploi, il vous faudra patienter un an pour avoir assez d’ancienneté et bénéficier de toutes vos vacances. Chaque mois travaillé vous permettra d’acquérir 2,5 jours ouvrables de congés payés. Il vous faudra donc une année entière de travail pour obtenir 30 jours de congés, soit cinq semaines ! De plus, l’employeur a le droit de décider de la période à laquelle vous prenez vos congés.

Enfin autre argument qui va peut-être peser dans la balance, sachez qu'à l’issue de leur alternance, les alternants ont acquis une bonne expérience et sont opérationnels à 95%... Et donc employable rapidement !!

Alors convaincus ?