Le 4 juin dernier, de nouvelles mesures ont été annoncées par la ministre du Travail afin de soutenir l’apprentissage et d’inciter les entreprises à recruter des apprentis… malgré le contexte économique difficile actuellement.

Le plan comporte plusieurs mesures :


1/ Aide à l’embauche
Pour les entreprises qui recrutent des jeunes en alternance, une enveloppe financière leur sera dédiée (versement compris entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021). Les apprentis embauchés doivent préparer un diplôme allant du CAP à BAC+3 étendu jusqu’au niveau Licence (en revanche le master exclu).

Montant de ces aides :
Embauche d’un alternant de moins de 18 ans : 5 000 euros
Embauche d’un alternant de plus de 18 ans : 8 000 euros


Cette aide sera versée sans conditions aux entreprises de moins de 250 salariés. Pour les entreprises ayant un effectif plus important (au delà de 250 salariés), elles devront justifier d’un taux de 5% d’alternants d’ici 2021 pour en bénéficier.


2/ Durée de recherche d’emploi prolongée
Une mesure qui profite aux alternants cette fois : les jeunes apprentis n’auront plus 3 mois pour trouver un contrat d’apprentissage, mais 6 mois désormais.


3/ Mobilisation territoriale
Chaque jeune faisant un voeu d’apprentissage via les plateformes d’orientation « Parcoursup » et « Affelnet » devrait bénéficier au moins d’une place en entreprise. Ce sont les acteurs locaux (Pôle Emploi, Région, Département) qui vérifieront  que ce soit bien le cas.


4/ Equipement en matériel informatique
Via l’aide au premier équipement professionnel, les centres de formation pourront financer l’achat de matériel informatique à destination des apprentis (portables ou tablettes) - enveloppe de 500 euros.
En revanche pour l’instant, les contrats de professionnalisation ne sont pas concernés.

Plus d'infos ici

 

*Employeurs, voici un résumé visuel

FlyerA5 App Entreprises v2