SOMMAIRE

Ils sont jeunes, certains sont musulmans ou le deviennent, ils viennent de tous les milieux sociaux et décident un jour de tout quitter pour rejoindre l‘État islamique ou des djihadistes, en Syrie ou ailleurs.

Pourquoi? Comment l'éviter ?

Prévenir une radicalisation violente, c'est protéger un frère ou une soeur de la barbarie ."
En effet, un jeune sensible aux discours d'endoctrinement peut basculer dans une phase de recrutement et de passage à des actes violents. C'est pourquoi la vigilance concerne tout le monde.

La radicalisation, qu'est-ce que c'est ?

La radicalisation, qui ne doit pas être confondue avec la pratique d’un Islam rigoriste, est un changement de comportement rapide qui peut conduire au rejet de la loi et à la violence. Est radical un discours qui mène le jeune à sa propre destruction ou à la destruction des autres au nom de Dieu.

Les Français qui ont aujourd’hui rejoint les groupes terroristes sont majoritairement des jeunes, parfois mineurs. Ils sont amenés à participer à des opérations criminelles et peuvent aussi être séquestrés et souvent maltraités.
De plus en plus de jeunes filles ou de jeunes femmes sont victimes de violences sur place. Certains d’entre eux, découvrant la réalité derrière la propagande, veulent rentrer en France et en sont empêchés. D’autres en viennent à participer aux actions terroristes, avec toutes les conséquences pénales, mais aussi psychologiques, que cette barbarie implique.

Les jeunes qui ont été endoctrinés et convaincus de partir sont issus de tous les départements, y compris ultra-marins, de tous les milieux, favorisés comme défavorisés, urbains comme ruraux, des centres-villes comme des banlieues. 

Alors que la pratique de l’Islam s’inscrit pleinement dans notre République laïque, elle est instrumentalisée par les terroristes qui s'en servent de prétexte et en travestissent les fondements. Ainsi, certains de nos compatriotes, sans connaissance de l’Islam et parfois issus de familles chrétiennes, juives, agnostiques ou athées, basculent dans un processus de radicalisation violente.

Le processus de radicalisation n’est pas toujours visible mais il se traduit souvent par une rupture rapide et un changement dans les habitudes de la personne.

Amis, familles, entourages : vous pouvez être conseillés, accompagnés. 
En cas de doute ou de questionnement, n’hésitez pas à appeler le 0 800 00 56 96
(Numéro Vert, appel gratuit du lundi au vendredi de 9H à 18H).
Il permet à ceux qui s'interrogent ou s'inquiètent d'un possible embrigadement de l’un de leurs proches d’avoir un entretien détaillé, indispensable pour établir un diagnostic. Au terme de cet entretien, ils sont conseillés sur la marche à suivre et orientés vers les services compétents placés sous l’autorité des préfets, dans chaque département.

La plateforme téléphonique est accessible du lundi au vendredi, de 9h à 18h. En dehors de ces horaires, vous pouvez utiliser le formulaire Internet.

Voir l'espace pro

12 offres d'emploi en ligne

03/12/2019 | HOTE DE CAISSE H/F
La liste des offres est actualisée automatiquement toutes les 24h.