SOMMAIRE

L’Union européenne et le Fonds social européen

Europe 2020 et l’emploi des jeunes

Avec le Fonds Social Européen (FSE), l'Union européenne (UE) s'est engagée à créer des emplois plus nombreux et de meilleure qualité, ainsi qu'une société intégrant d'avantage les personnes les plus éloignées du marché du travail.

 « Le Fonds Social Européen (FSE), c’est une aide de l’Union européenne (c’est l’un des 5 fonds structurels et d’investissement de la politique européenne de cohésion économique, sociale et territoriale).

Créé en 1957 par le traité de Rome, le Fonds social européen est le principal levier financier de l’Union européenne pour la promotion de l’emploi. Le FSE est géré selon des programmes cycliques de 7 ans, la programmation actuelle couvrant la période 2014-2020.

L’objectif premier du FSE est de soutenir la création d’emplois de meilleure qualité dans l’UE et d’améliorer les perspectives professionnelles des citoyens (jeunes, demandeurs d’emploi, inactifs, handicapés, salariés étudiants etc.), prioritairement en direction des groupes les moins qualifiés et les plus exposés au chômage et à l’exclusion.

 Le FSE n’est pas une agence pour l’emploi, il n’accorde pas d’aide ou d’offres d’emploi directement aux personnes individuelles mais finance des projets dans les pays de l’UE aux niveaux local, régional et national. »

Source : le portail officiel des programmes nationaux du FONDS SOCIAL EUROPEEN EN FRANCE (www.fse.gouv.fr)

Comment fonctionne l’Union européenne et qu’apporte-t-elle aux jeunes ?

A quoi sert l’Union européenne ?

C’est pas sorcier !  propose des mini vidéos pour bien comprendre le fonctionnement et le rôle de l’Union européenne, mais aussi des cartes et des jeux.
www.leuropecestpassorcier.eu


Que fait l’Union européenne pour l’emploi des jeunes ?

Dans un contexte où le chômage des jeunes constitue l’un des principaux défis auxquels est confrontée l’économie européenne, et notamment l’économie française, l’Union européenne œuvre en faveur de l’emploi des jeunes, conformément à l’un de ses cinq objectifs stratégiques d’ici 2020 (Stratégie Europe 2020) : un emploi pour 75%  de la population âgée de 20 à 64 ans.

La stratégie de l’UE en faveur de la jeunesse définit un cadre de coopération pour la période 2010-2020, tout en respectant la responsabilité des États membres dans le domaine de la jeunesse.  Cette stratégie poursuit deux grands objectifs :

  • créer davantage de possibilités et instaurer l'égalité des chances pour tous les jeunes dans l'enseignement et sur le marché du travail;
  • encourager les jeunes à participer activement à la société

La stratégie de l’UE en faveur de la jeunesse propose des initiatives dans huit domaines:


Éducation, formation et jeunesse

Les pays de l'UE sont responsables de leurs systèmes d'éducation et de formation, mais reçoivent le soutien de l'UE pour établir des objectifs communs et partager les bonnes pratiques.

Erasmus+: éducation, formation, jeunesse et sport

  • Le programme aidera plus de 4 millions de personnes (essentiellement des jeunes) à étudier, suivre une formation, acquérir une expérience professionnelle ou faire du bénévolat à l'étranger.
  • Il aidera également plus de 125 000 organisations à collaborer avec d'autres entités à l'étranger en vue d'innover et de moderniser les pratiques d'enseignement et d'accompagnement des jeunes.

Europass: un CV standard

L'Europass est un ensemble de documents permettant de présenter ses compétences et qualifications dans un format européen standard. Il aide les employeurs à comprendre les qualifications acquises à l'étranger, et les travailleurs à postuler à l'étranger.

Affiche Erasmus europass

Cinq documents pour exprimer clairement ses compétences et qualifications en Europe.

- Deux documents en accès libre, complétés par les citoyens européens:

  • le Curriculum vitae aide à présenter ses compétences et qualifications efficacement et clairement. Vous pouvez créer votre CV en ligne ou télécharger le modèle, les exemples et les instructions.
  • le Passeport de langues est un outil d’autoévaluation pour vos compétences et qualifications linguistiques. Vous pouvez créer votre Passeport de langues en ligne ou télécharger le modèle, les exemples et les instructions.

- Trois documents délivrés par les autorités compétentes en matière d’enseignement et de formation:

  • l’Europass Mobilité permet de consigner les savoirs et compétences acquis dans un autre pays européen;
  • le Supplément descriptif du certificat décrit les savoirs et compétences acquis par les titulaires de certificats de l’enseignement et formation professionnels;
  • le Supplément au diplôme décrit les savoirs et compétences acquis par les titulaires de diplômes de l’enseignement supérieur.

- Un réseau de Centres nationaux Europass - le premier point de contact pour en savoir plus sur Europass.

Pour en savoir plus : https://europa.eu/european-union/topics/education-training-youth_fr


Le site internet dédié au FSE Réunion

Le site internet dédié au FSE Réunion https://www.fse.re a pour objectif de créer une porte d'entrée régionale regroupant les informations clés sur le Programme opérationnel FSE de La Réunion. On y retrouve une entrée dédié aux grands publics et aux porteurs de projets.

 


La Garantie jeunes

La Garantie jeunes –(GJ) est également cofinancée par le  Fonds social européen dans le cadre de l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ)

Logos FSE et GJ

La Garantie jeunes doit permettre l’accès à l’autonomie et l’insertion durable dans un emploi ou l’entrée en formation. Généralisée au réseau des missions locales à compter du 1er janvier 2017, c’est une des modalités, la plus intensive, du parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA). C’est un droit ouvert aux jeunes de 16 à moins de 26 ans en situation de précarité qui n'ont pas d'emploi ni ne suivent d'études ou de formation.

A qui s’adresse la Garantie jeunes ?

Témoignage GJ - Laura, 21 ans, a trouvé un emploi

La Garantie jeunes s’adresse aux jeunes :

  • âgés de 16 ans à 25 ans révolus (il faut avoir moins de 26 ans lors de l’entrée dans le dispositif) ;
  • qui n’ont pas d’emploi ni ne suivent d’études ou formation ;
  • qui vivent hors du foyer de leurs parents ou au sein de ce foyer sans recevoir de soutien financier de ces derniers ;
  • qui sont en situation de précarité : leurs ressources éventuelles ne doivent pas excéder un niveau actuellement fixé à 480,02 € (2018) ;
  • et qui sont prêts à s’engager dans un accompagnement intensif.

Ce sont les Missions locales qui s’assurent que les jeunes demandant à bénéficier de la Garantie jeunes respectent les conditions d’entrée.
L’accompagnent des jeunes en Garantie jeunes est également effectué par les conseillers en insertion professionnelle des missions locales.


Quelles modalités d’accompagnement ?

Les caractéristiques « fondatrices » de l’accompagnement Garantie jeunes sont les suivantes :

  • Un accompagnement intensif à dimension collective ;
  • Une priorité aux mises en situation professionnelle selon le principe de « l’emploi d’abord ».

Témoignage GJ - Amadou, 21 ans, a trouvé un emploi

La durée de l’accompagnement en Garantie jeunes par la Mission locale est de 12 mois.

 

Quel est le montant de l’allocation versée ?

La Garantie jeunes ouvre droit à une allocation forfaitaire, d’un montant mensuel maximum équivalent à celui du revenu de solidarité active (RSA) pour une personne seule, déduction faite du forfait logement.

Au 1er janvier 2018, le montant maximum de l’allocation versée au titre de la Garantie jeunes est ainsi égal à 480,02 € par mois.

Le bénéfice de cette allocation est accordé au jeune à compter de la signature de son contrat d’engagements réciproques et pendant toute la durée de son parcours, en fonction de ses ressources d’activité.

L’allocation est versée mensuellement et à terme échu. Elle est incessible (c’est-à-dire, elle ne peut être cédée à quelqu’un) et insaisissable (c’est-à-dire, elle ne peut pas faire l’objet d’une saisie, par un huissier ou le Trésor public par exemple). Elle peut être suspendue ou supprimée, sur décision de la commission de suivi des parcours, en cas de non-respect par son bénéficiaire des engagements de son contrat.

Attention aux idées reçues !

La Garantie jeunes n’est pas :

  • Un droit ouvert : il y a un nombre de places limité. La démarche du jeune exige qu’il veuille travailler et soit prêt à être en action chaque jour.
  • Une simple allocation : cette aide financière permet au jeune de surmonter certains obstacles (santé, logement, mobilité…) et de se concentrer sur son parcours d’insertion pendant 12 mois.
  • Une démarche de formation : c’est un accompagnement exigeant et complet, avec des mises en situation professionnelle et si besoin un appui sur des compétences clés nécessaires à l’insertion professionnelle (lecture, écriture, calcul…)

Pour aller plus loin, consultez la fiche pratique sur la Garantie jeunes.


Entrées et renouvellements EAV 2017

Accompagner vers l’emploi les jeunes peu ou pas qualifiés rencontrant des difficultés particulières d’insertion sociale et/ou professionnelle.

Objectifs de l’action

L’accompagnement du jeune à l’entrée en emploi d’avenir (EAV)

Cette action vise à faciliter et à développer les entrées de jeunes en emploi d’avenir en s’assurant que le jeune correspond aux critères d’admission dans le dispositif :

  • identifier les jeunes sans emploi pour lesquels une entrée en emploi d’avenir est une solution adaptée, par rapport aux autres dispositifs de la politique de l’emploi (alternance, autres contrats aidés, etc.) ;
  • mettre en relation les jeunes et les employeurs identifiés par le réseau de la Mission locale nord.

L’action vise également à favoriser le maintien des jeunes en emploi d’avenir pour consolider leurs acquis par le renouvellement des contrats.

 A quel(s) besoin(s) cela répond-il ?

 Les jeunes de 15 à 24 ans sont les plus fragilisés sur un marché de l’emploi en difficulté. Le taux de chômage des jeunes à la Réunion est de 44% en 2016 (données INSEE). Les jeunes peu ou pas qualifiés ou issus de zones prioritaires (quartiers prioritaires de la politique de la ville, territoires d’outre-mer) sont les plus touchés. Ils nécessitent un accompagnement renforcé.

C’est face à ces constats que le dispositif «emplois d’avenir », été créé par la loi n°2012-1189 du 29 octobre 2012.

Inscription dans le cadre d’une politique publique

Le texte de loi du 26 octobre 2012 vise la création d’emplois aidés à destination des jeunes âgés de 16 à 25 ans (30 ans pour les personnes handicapées) peu ou pas qualifiés, en priorité ceux qui résident dans les zones urbaines ou rurales les plus marquées par le chômage. Il doit aboutir à une pérennisation dans l’emploi, à l’acquisition de compétences donnant au jeune des perspectives nouvelles dans une activité porteuse, ou à l’émergence d’une appétence pour un métier ou un secteur motivant le jeune à engager une démarche de formation.

https://missionlocalenord.re/emploi/emplois-avenir

Public bénéficiaire

Public éligible au dispositif Emploi d'Avenir

https://missionlocalenord.re/emploi/emplois-avenir

Période

Date de mise en œuvre de l’action : Du 01/03/2017 au 31/12/2017


Animation et coordination PSAD Nord

Consolider le repérage des jeunes, sans solution et sortant du système de la formation initiale sans qualification et sans diplôme ou certification, et organiser, au plus vite, l'accompagnement pour un retour en insertion des jeunes au travers du comité technique.

 Logo Coordination et animation PSAD Nord FSE

Objectifs de l’action

Créer un réseau local qui permette de s’adresser aux intervenants de tous types de la lutte contre le décrochage scolaire sur le territoire, afin de fédérer les énergies :

  • Pour une meilleure prise en compte des phénomènes de décrochage ;

  • Pour un meilleur suivi de l’accompagnement des jeunes décrocheurs par les partenaires ayant à voir directement avec les décrocheurs.

Il s’agit de la plateforme de suivi et d’appui aux jeunes en situation de décrochage (PSAD).

A quel(s) besoin(s) cela répond-il ?

Dans la lutte contre le décrochage, il s'agit d'offrir de manière la moins différée possible, une réponse différenciée par des actions préventives et par l'aval, dans une logique de prévention/intervention et de remédiation, qui vise à compenser une situation de décrochage, en vue d’un accompagnement mobilisateur vers la formation ou l'emploi.

Inscription dans le cadre d’une politique publique

Le plan gouvernemental de lutte contre le décrochage qui s’articule autour du droit au retour en formation pour tous les jeunes âgés de 16 à 25 ans qui sont sortis du système scolaire sans diplôme/certification ou sans qualification professionnelle (loi pour la refondation de l’école de juillet 2013) et de la mise en place des services publics régionaux de l’orientation tout au long de la vie (SPRO- loi Formation du 5 mars 2014).

Public cible

Jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, sans solution et sortant du système de la formation initiale sans qualification et sans diplôme ou certification (visé par le dernier cursus de formation), résidant à l’échelle territoriale de la PSAD, repérés, principalement, dans le cadre des listes du Système interministériel d'échange d'information (SIEI).

Ils ont suivi un cursus sans obtenir le baccalauréat (ou certification de niveau IV), ou bien un cursus menant à un CAP ou à un BEP (ou équivalent) sans en obtenir le diplôme, ou ils ont quitté l’école au niveau du collège (avec ou sans le brevet).

Période de mise en œuvre 

Du 01/11/2017 au 31/05/2019


Mobilisation des jeunes dans un parcours d'insertion

Grâce aux fonds accordés par l’UE dans le cadre du Fonds social européen, la Mission Locale Nord a mis en place une action d’accompagnement  à destination de 150 jeunes.

Ce programme a débuté le 1er juillet 2016 et s'est terminé le 31 mars 2017.

Durant 6 mois,  des conseillers de la Mission Locale Nord désignés suivent et guident ces jeunes de façon personnalisée vers la mise en œuvre de leur projet professionnel.
Pour les accompagner au mieux et selon les besoins de chacun, différents ateliers sont proposés par la Mission Locale Nord, comme l’atelier « Bonnes pratiques sur Internet et création de CV via ClicNJob, une plateforme dédiée ».

Atelier CLICNJOB à la Mission Locale Nord